Le choix des chaussons d’escalade est un élément primordial pour tout grimpeur. Si vous débutez en escalade ou que vous n’êtes pas sûr d’avoir fait le bon choix dernièrement, ce guide devrait vous éclairer un peu plus.

Les différents types de chaussons

Il existe trois types de chaussons en fonction de votre niveau d’escalade. Ces différentes explications vous aideront à choisir le bon type.

Neutre

Ce sont des modèles plutôt orientés pour les débutants afin de prendre des repères lorsque l’on débute en grimpe. Des chaussons au profil neutre sont également parfaits pour des grimpeurs expérimentés qui veulent grimper toute la journée sur des voies simples et non agressives.

AvantagesInconvénients
  • Très confortable
  • Semelle plate
  • Semelle assez épaisse pour offrir un maximum de support
  • Les semelles épaisses réduisent la précision d’appui de votre pied
  • Peu adapté pour des voies techniques
  • Peu adapté pour les voies en dévers

Modéré

Ces chaussons sont pour les grimpeurs un peu plus expérimentés qui commencent à faire des voies ou des blocs plus techniques. Ces chaussons un peu plus cambrés habituent votre pied à légèrement se transformer. Les dévers simples sont alors envisageables car vous pourrez un peu plus crocheter les prises.

AvantagesInconvénients
  • Très confortable
  • La semelle est plus fine ce qui rend les sensations du pied plus précises
  • La forme plus agressive vous permet de monter en difficultés
  • La gomme est en général plus collante
  • La gomme à tendance à s’user plus rapidement
  • Les problèmes très techniques seront encore difficiles
  • Vous perdez en confort

Agressif

Oubliez le confort! Les modèles agressifs sont beaucoup plus cambrés ce qui donne plus de tension dans le talon. Bien souvent développés pour des pieds asymétriques, les chaussons agressifs permettent de concentrer tout le poids sur le gros orteil afin d‘avoir plus de puissance et de précision dans vos pieds.

AvantagesInconvénients
  • Très confortable
  • Tous types de problèmes ou de voies sont abordables
  • La semelle est encore plus fine pour plus de précision
  • Le confort

Le choix du modèle de chaussons que vous allez acheter va bien sur dépendre du type d’escalade que vous faites (bloc, voie), du lieu (en salle ou en extérieur) et bien sûr de vos objectifs (entraînement, plaisir ou compétitions). Il n’est pas étonnant de voir des grimpeurs avec plusieurs paires de chaussons. La gomme de chaussons à tendance à s’user plus rapidement en salle, notamment à cause des prises artificielles bien souvent plus abrasives que la roche en extérieur.

Nous avons détaillé ci-dessous les différentes caractéristiques des chaussons pour savoir à quoi il faut faire attention lorsque vous choisissez une paire.

Caractéristiques des chaussons

Le serrage

Il existe différents types de serrage sur le marché de la chaussure d’escalade. Chaque serrage a ses avantages et ses inconvénients.

Les scratchs (ou velcros) sont les chaussons les plus facile à enfiler. Ils sont idéaux pour le bloc en salle, car vous pouvez facilement les retirer.

Les chaussons à lacets ont l’avantage d’assurer un meilleur serrage et un meilleur maintien du pied pour plus de précision (surtout pour ceux dont les lacets descendent bas vers le talon). Ils offrent aussi la possibilité d’aérer facilement les pieds entre deux montées. Par contre, ils peuvent avoir tendance à se défaire rapidement.

Le dernier système de serrage est celui que l’on retrouve sur les ballerines. Un système élastique sans scratch ni lacet qui permet de garder le pied serré et d’offrir une précision plus accrue. Il a aussi l’avantage de ne pas s’accrocher dans quoi que ce soit le long d’une paroi.

La forme

La forme du chausson

Droit (symétrique)

Les chaussons symétriques sont en général des chaussons relativement droit. Ils correspondent parfaitement au débutant car proche de la forme d’une chaussure normale. On peut alors prendre ses première sensations en escalade et commencer avec des routes relativement simples.

Asymétrique

Les chaussons asymétriques sont plus orientés sur le gros doigt de pied. Cela permet aux grimpeurs plus expérimentés de pouvoir concentrer tout leur poids en un seul point et d’avoir une plus grande force d’appui sur le pied. La forme asymétrique peut paraître inconfortable aux premiers abords, mais vous verrez que votre pied s’y fera.

La cambrure

Finalement la cambrure, c’est ce qui fait de vos chaussons une paire pour grimpeurs très expérimentés. Plus la cambrure est importante plus vous pourrez facilement réaliser des pointes et des contre-pointes facilement. On se retrouve assez rapidement avec une paire à la forme agressive. Votre pied souffrira lors des premiers essayages, mais le confort sera tout aussi présent sur des petites prises pieds.

La forme du pied

Il existe trois grandes familles de pieds. La forme de votre pied va très largement influencer sur la forme du chausson que vous allez devoir choisir. N’oubliez pas que vous risquez de fortement pour sur vos pieds pour tenir sur ces gratons!

Le pied égyptien : C’est le gros orteil qui est le doigt de pied le plus avancé. La longueur des autres doigts de pied diminue crescendo. Pour cette forme de pied, il est conseillé de prendre des chaussons asymétriques.

Le pied romain : A la place du gros orteil, c’est le deuxième doigt de pied qui est le plus avancé. Les chaussons à forme droite seront en général plus agréables pour vos pieds.

Le pied romain (ou pied carré) : Les quatres premiers doigts de pieds sont alignés. C’est un cas plus rare, mais si vous avez les pieds carrés, vous pouvez opter pour des chaussons asymétriques.

Maintenant que vous en savez un peu plus les différentes formes de chausson et de pieds, nous allons détailler les points importants à regarder lorsque vous choisissez votre nouvelle paire. Une fois de plus tout dépendra de votre niveau et de votre type de grimpe.

Le talon

C’est un des éléments les plus importants notamment sur les contre-pointes. Lorsque vous essayez vos chaussons, assurez-vous que le talon soit bien maintenu en place : poussez sur la pointe du pied, si votre talon se décolle c’est mauvais signe. Une autre manière de tester est de mettre votre pied en contre-pointe et de voir si votre pied tient en place.
Comparez un chausson droit et un chausson assez cambré, vous noterez que la gomme sur le talon est généralement plus épaisse afin d’améliorer la prise de contact entre la roche et le pied.

La pointe

Lorsque vous allez essayer un chausson, vous vous apercevrez que plus la pointe est fine plus c’est inconfortable. C’est le prix à payer pour gagner en précision. N’oubliez pas que ce qui vous fera tenir sur ces gratons est bel et bien la concentration de votre poids en un point fixe. A noter que plus les chaussons sont cambrés, plus la pointe ressemble à des serres de corbeaux, les doigts de pied étant légèrement recroquevillés sur eux-mêmes.

Gomme et semelle

Là encore tout dépendra de votre expérience et de votre préférence pour grimper. Il existe différents type de gommes, certaines plus “collantes “ seront parfaites sur des petites prises pieds ou sur des dalles car elle vous permettront d’avoir l’adhérence nécessaire pour tenir. En revanche elles résisteront moins longtemps à l’abrasion et à l’usure. Une gomme plus rigide sera plus agréable, résistera plus longtemps mais donnera l’impression de moins bien adhérer sur les parois. C’est l’expérience qui parlera pour chaque grimpeur.

L’épaisseur de la semelle varie en fonction des fabricants et du type de chaussons. En règle générale, une semelle entre 4 et 5,5mm sera plus durable et offrira un bon support pour les débutants, le chausson sera par contre un peu plus rigide. Une semelle plus fine (entre 3 à 4mm) offrira plus de sensations lorsque vous poserez votre pied.

La bonne pointure

Maintenant que vous savez à peu près quelle type de chausson il vous faut, il va falloir trouver la bonne taille. Dans les débuts, vous opterez sans doute pour une pointure similaire à votre pointure normale. Rapidement, vous prendrez une ou plusieurs pointures en dessous afin d’avoir le pied parfaitement maintenu – attention cela peut rapidement devenir douloureux. Voici quelques conseils lorsque vous essayez des chaussons :

  1. Essayez vos chaussons en fin de journée ou après un effort – vos pieds auront tendance à gonfler à chaud pendant un effort physique
  2. Essayez vos chaussons pieds nus, ceux-ci sont conçus pour être utilisé sans chaussettes (sauf pour l’alpinisme en haute montagne à cause du froid)
  3. Si vous les commandez sur internet, il vous faudra probablement essayer votre pair à la maison avant de l’essayer sur la roche
  4. Chaque fabricant taille de manière différente et il existe des pointures US, UK et EU
  5. N’hésitez pas à demander à d’autres grimpeurs quelle est leur pointure habituelle
  6. Si vous essayez des chaussons à lacets, desserrez-les entièrement avant de les chausser
  7. Gardez à l’esprit que l’escalade en voie et le bloc requiert des temps de grimpe complètement différents. Une paire agressive, deux pointures en dessous pourra être parfaite pour du bloc mais horriblement désagréable pour une voie de 40m

En espérant que ce guide pour choisir vos chaussons d’escalade pourra vous aider lors de votre prochain achat. N’hésitez pas à partager vos astuces lorsque vous cherchez un nouveau modèle.