Vous en avez marre de stagner depuis des lustres dans le 5+/6a ? Même si vous n’êtes pas né avec le don d’un Chris Sharma, suivre ces conseils vous fera sûrement progresser en escalade de quelques degrés. Avec un meilleur niveau, ce sont de nouveaux horizons de grimpe qui s’ouvriront à vous.

  1. Minimum 3 séances par semaine
  2. Cela semble être une évidence mais il vous faudra grimper davantage pour voir votre niveau décoller. Un minimum de 3 séances par semaine vous seront nécessaire pour développer vos capacités. Pour conserver vos acquis, un minimum de 2 séances fera l’affaire.

  3. Soyez régulier
  4. Comme d’autres sports, l’escalade est un sport ingrat qui saura vous rappeler que les longues coupures ne font pas bon ménage avec la performance. Soyez assidu, voilà la véritable clé d’une bonne progression.

  5. N’ayez plus peur de la chute
  6. On connaît tous cette sensation, lorsque l’on travaille une voie difficile et que l’on a peur de tomber. Dans cette situation, on est si concentré sur le vol que l’on se crispe sur toutes les prises, et on fini les bras daubés bien avant le relais. Un remède: l’école de vol.. Le mieux est de partir en tête dans une voie déversante ou une voie qui n’est pas exposée. Une fois arrivé à plus de 10m de hauteur, voire au relais, prévenez votre assureur et laissez vous tomber. Prenez votre nœud d’encordement dans les mains pendant la chute si vous êtes trop stressé ! Grâce à cet exercice vous allez prendre de l’expérience, et l’appréhension en moins, vous grimperez de façon plus détendue.

  7. Echauffez vous
  8. L’erreur que l’on fait souvent, particulièrement si on a peu de temps pour grimper, c’est d’écourter cette phase de l’entraînement. En réalité, l’échauffement est une phase primordiale à ne pas négliger, durant laquelle nos muscles vont se lubrifier et se vasculariser pour se préparer à un effort intense. Ne partez dans des voies dures dès le début de votre séance, montez progressivement en température et réservez vos forces pour la 4ème longueur ou même pour plus tard. De cette façon, vous éviterez aussi les blessures.

  9. Grimpez avec des personnes d’un niveau supérieur
  10. Les grimpeurs plus forts que vous, ont la plupart du temps un bagage technique plus développé que le vôtre. Ils vous donneront beaucoup de conseils qui accéléreront votre progression. Un autre avantage, c’est qu’ils iront mettre la corde dans des voies que vous pensez hors de votre niveau, et vous motiveront à y grimper au max de vos possibilités.

  11. Sortez de votre zone de confort
  12. Habitués à grimper souvent sur les mêmes falaises ou murs? Si vous voulez un bon conseil pour progresser en escalade, c’est qu’il va falloir varier les zones d’entraînements. Granite, calcaire, grés, résine, dalle, dévers, rétablissement, fissure, trou … On trouve tout cela et bien plus encore dans le milieu de la grimpe et il va falloir vous y frotter. Tout cela va enrichir votre bagage technique et votre polyvalence.

  13. Développez vos qualités physiques
  14. Continuité, résistance, force pure, puissance, souplesse … ces termes vous rappellent quelque chose ? Si vous faites du bloc ou de la falaise, vous travaillerez ces qualités de façon différente, mais elles restent tout de même complémentaire. Bloc: on recherche à développer la force max et la puissance pour être capable de serrer de petites prises sur de courtes distances. Falaise: la continuité et la résistance sont les qualités énergétiques à travailler en priorité.

  15. Variez les supports d’entraînement
  16. Le meilleur moyen d’améliorer vos qualités physiques et de progresser en escalade est d’utiliser les bons outils. Un pan, une poutre et une barre de traction sont de bons moyens de débuter un entraînement spécifique et de cibler chaque filière énergétique . Si vous avez accès à une structure comme un mur ce n’est que mieux.

  17. Fixez vous des objectifs
  18. Quelque soit votre niveau, un bon moyen de rester assidu aux entraînements et de garder la motivation, c’est de se fixer un but. Vous êtes dans le 6a par exemple, laissez vous trois mois pour vous préparer et tenter d’enchaîner à vue un 6b. Une variante, c’est de se trouver une voie-projet que l’on veut enchaîner. La plupart des forts grimpeurs ont des projets de voies dures qu’ils travaillent jusqu’à ce qu’ils y parviennent.

  19. Etirez vous
  20. Après chaque séance, pensez à étirer les chaînes musculaires qui ont travaillé. En escalade on peut leur imposer de fortes contraintes et la blessure n’est jamais loin. Si vous étirez vos muscles contractés, ils vous le rendront bien en étant encore plus performants la prochaine fois.